Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant saison : Philadelphia Eagles

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2014. Au programme aujourd’hui : les Philadelphia Eagles.

En arrivant directement de l’Université d’Oregon, Chip Kelly était attendu au tournant. Critiqué pour son schéma de jeux que beaucoup ne croyaient pas adaptable au niveau professionnel, il a réussi à emmener les Eagles en playoffs dès sa première saison et a même remporter la NFC Est. Même si les Eagles ont été éliminés au premier tour des playoffs, ils ont montré beaucoup de potentiel pour une équipe en reconstruction.

S’il est assurément qualifié de génie offensif, Kelly et les Eagles ont montré de grosses lacunes sur le plan défensif qu’il leur a fallu régler durant l’intersaison. Cette dernière a d’ailleurs été très mouvementée notamment à cause du dossier DeSean Jackson qui a été poussé dehors en partie pour montrer que personne n’était indispensable. Il faudra donc réussir à confirmer la très belle première saison tout en visant plus haut.

LeSean McCoy associé à Darren Sproles ? Maux de têtes en vue pour les coordinateurs défensifs.

LeSean McCoy associé à Darren Sproles ? Maux de têtes en vue pour les coordinateurs défensifs.

La saison dernière : 10 victoires – 6 défaites. Champions NFC Est.

Mouvements de l’intersaison : Doucement mais sûrement, Chip Kelly a imposé sa patte sur la franchise de Philadelphie. Au delà du système de jeu que l’ancien coach d’Oregon a amené dans ses valises, les recrues des Eagles semblent avoir été sélectionnées en fonction de leur compatibilité avec le-dit système. Le coach des Eagles a également tenu a montrer que personne n’était plus important que le système, et que même un joueur tel que DeSean Jackson pouvait être écarté sous prétexte qu’il ne collait pas à l’esprit du vestiaire.

Avec les arrivées de Chris Maragos et Bryan Braman, la franchise de Philadelphia a rehaussé le niveau de ses équipes spéciales, qui n’étaient pas le point fort des Eagles. De même, la défense aérienne, qui était à la peine, a reçu le renfort de Malcolm Jenkins, qui aura pour mission d’amener de l’impact dans une escouade trop souvent débordée. Le rookie Malcolm Smith apporte beaucoup de potentiel au pass-rush des Eagles.

De l’autre côté de la balle, l’attaque sera encore plus dévastatrice grâce aux nombreuses arrivées de jeunes talents dont l’ancien joueur d’Oregon, Josh Huff.

Arrivées notables : Malcolm Jenkins (S), Chris Maragos (ST), Bryan Braman (LB/ST), Nolan Caroll (CB), Mark Sanchez (QB).
Draft : Marcus Smith (LB), Jordan Matthews (WR), Josh Huff (WR), Jaylen Watkins (CB), Taylor (DE), Ed Reynolds (S), Beau Allen (NT).
Pertes notables : Jason Avant (WR), Pat Chung (S), Joe Anderson (WR), DeSean Jackson (WR)

Les points forts : Sans suspens, l’attaque des Eagles sera l’énorme point fort de la franchise pour la saison prochaine. Tout d’abord, le jeu au sol, dont LeSean McCoy était le principal animateur, a enregistré une arrivée de choix en la personne de Darren Sproles. L’association McCoy/Sproles promet quelques hanches cassées et de nombreux yards dans un système où les coureurs sont à la fête.

Concernant l’escouade d’attaque aérienne, Nick Foles aura de nombreuses cibles sur lesquelles s’appuyer et ainsi engranger yards et touchdowns. Les nombreux jeux de passes écrans et autres triple options pourront s’appuyer sur des joueurs qui connaissent mieux le « système Kelly », qui a maintenant un an d’ancienneté à Philadelphia, ainsi que sur quelques joueurs ayant déjà évolué sous les ordres du coach.

Au delà des très bons joueurs dont les Eagles disposent, le schéma offensif de Chip Kelly est un point fort en soi. À l’heure où une grande partie des équipes essayent de passer au « no-huddle offense », les Eagles ont encore un temps d’avance et leur rythme offensif infernal risque de faire encore une fois de très gros dégâts.

Le point faible : Marquer des points c’est bien, mais réussir à en encaisser moins que l’on en inscrit, c’est mieux. Et c’est là que le bât blesse car l’an dernier les Eagles n’ont pas souvent fait preuve d’une solidité défensive. A la peine pour stopper les troisièmes tentatives adverses, c’est surtout leur propre end-zone qu’ils n’ont pas su défendre avec succès. Les arrivées de Malcolm Jenkins et du linebacker Marcus Smith sont là pour amener l’impact qu’il manquait à cette escouade.

Il faudra néanmoins surveiller les progrès des jeunes joueurs défensifs tels que Brandon Boykin, qui risque d’avoir beaucoup plus de responsabilité au niveau du marquage individuel, ou encore Michal Kendricks dont les dernières performances laissent présager une énorme saison.

Facteurs X : Encore une fois, le quarterback se retrouve au centre du débat du facteur X. Avec 27 touchdowns pour seulement 2 petites interceptions en 16 matches, Nick Foles pourra-t-il répéter sa spectaculaire saison ? Même s’il semble avoir clairement assimilé le système Kelly et réussi à en tirer le meilleur, l’ancien pensionnaire de l’Université d’Arizona devra montrer que la saison dernière n’est pas une anomalie.

L’autre facteur X pourrait bien être la défense des Eagles. Point faible frappant la saison dernière, l’escouade défensive pourrait bien permettre à la franchise de Philadelphia de passer un réel cap dans le cas où elle arriverait à hausser son niveau de jeu. Créer des turnovers et bloquer les troisième tentatives, voici le challenge des défenseurs des Eagles pour la saison à venir.

Calendrier : Jaguars, @Colts, Redskins, @49ers, Rams, Giants, Bye, @Cardinals, @Texans, Panthers, @Packers, Titans, @Cowboys, Seahawks, Cowboys, @Redskins, @Giants.

En résumé : Avec un calendrier plutôt favorable et une division clairement à leur portée, les Eagles vont devoir montrer qu’ils ont encore mieux assimilé le système de l’ancien coach d’Oregon et qu’ils peuvent en profiter pour s’imposer dans leur division et leur conférence. Il faudra pour cela que la défense arrive à fermer les matches et à l’attaque d’écœurer les équipes adverses. Nick Foles devra réussir à mener une équipe qui ne manque par d’armes et qui compte bien les utiliser pour arriver à enfin décrocher un titre tant attendu.

Pronostic : 11 victoires – 5 défaites

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Sep à 2:25SF1.92pariez1.6LA
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une