Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Denver Broncos Indianapolis Colts Résumés

NFL Semaine 1 (2h30) : Peyton Manning et les Broncos domptent les Colts

Denver Broncos (1-0) – Indianapolis Colts (0-1) : 31-24

Choc de génération dans le Colorado. D’un côté, le maître Peyton Manning, collectionneur de records en tout genre ; de l’autre, Andrew Luck, l’élève prodige et son successeur dans l’Indiana. Après la déconvenue du Super Bowl, le Shérif entame son exercice préféré : la saison régulière. Et le quarterback et ses coéquipiers ont très rapidement repris leurs bonnes habitudes. Véritable rouleau compresseur, l’attaque de Denver a tout emporté sur son passage. Du moins le temps d’une mi-temps.

En face, Andrew Luck a fait de son mieux pour maintenir les siens à flot. En vain. Malgré une belle seconde période, il s’est cassé les dents sur une défense aux aguets dans les moments clés à défaut de toujours être irréprochable.

À moins de 4 minutes de la fin, les Colts accusent un retard de 14 points. Après avoir contraint les Broncos a dégager le ballon, ils se retrouvent en position idéale à mi-terrain. Andrew Luck (35/53, 370 yards, 2 touchdowns et 2 interceptions) prend les choses en main et orchestre une rapide remontée du terrain. En deux temps trois mouvements, le passeur se retrouve dans la redzone et se connecte avec le nouveau venu Hakeem Nicks (5 réceptions, 36 yards et un touchdown), profitant d’une passe légèrement détournée par Tony Carter (31-24). L’espoir renaît. Un rapide stop en défense, et le cuir revient dans les mains d’Andrew Luck. Galvanisée par un Sports Authority Field at Mile High plus bouillant que jamais, la défense des Broncos bombe le torse et repousse une dernière fois les assauts des Colts. L’issue du match est scellée. Les visiteurs auront tout donné. En vain.

julius-thomas-broncos-colts

Julius Thomas s’est offert un triplé pour la rentrée

Un récital signé Peyton Manning

Il faut dire que les Broncos se sont donnés les moyens de l’emporter. Irrésistibles en première période, les hommes de John Fox ont livré un véritable récital. Dans le rôle du maestro : l’inoxydable Peyton Manning (22/34, 269 yards et 3 touchdowns). Imperturbable, le quarterback a récité sa partition à la perfection. Une mi-temps, quatre possessions, un field goal et trois touchdowns. L’attaque de Denver a été sans pitié. Après un field goal sur la première série, le cuir revient entre les mains gantées de Peyton Manning. C’est le début du show Julius Thomas (6 réceptions, 94 yards et 3 touchdowns). Bien aidés par un Montee Ball (20 courses, 63 yards et un touchdown) en jambe en début de rencontre, les Broncos remontent rapidement le terrain. Manning conclut le travail en se connectant avec son tight end (10-0).

C’est le moment que choisit le Shérif pour orchestrer deux longues séries dont il a le secret. Au bout de la première, un déboulé de 35 yards de Julius Thomas. Dans la foulée, Peyton Manning trouve une troisième fois son tight end dans la endzone au terme d’un drive tout en tempo. Denver prend le large (24-0), les Colts ont la tête sous l’eau. Juste avant la pause, Andrew Luck met un terme au cavalier seul des Broncos et court jusqu’en terre promise pour un touchdown de 9 yards (24-7).

Un second acte maîtrisé

Moins en verve offensivement, les hommes de John Fox s’en remettent à la défense en seconde période. Alors que l’attaque enchaîne les punts, l’escouade défensive stoppe l’élan des Colts sur la ligne au terme d’une action confuse. Sur une quatrième tentative sur la ligne de un yard, Andrew Luck se fait repousser par une défense des Broncos plus déterminée que jamais. Repoussé, mais pas mis à terre. Ahmad Bradshaw vient alors au contact de son quarterback, pris dans une marée orange, et lui arrache le cuir des mains. Surprenant toute la défense, il s’enfuit dans la direction opposée et file dans la endzone. Touchdown? Non. Les arbitres ont déjà interrompu l’action, signalant que la course du passeur avait été stoppée. Partie remise pour les Colts.

Vient alors le temps des frayeurs côté Broncos. Griff Whalen s’envole sur 90 yards vers l’en-but sur un retour de punt, avant que les arbitres n’annulent l’action, le receveur ayant mis le genou au sol par deux fois. Puis c’est au tour de Julius Thomas de donner des sueurs froides aux siens, lorsque lancé à toute allure dans la défense d’Indy il échappe le ballon. Mais les Broncos sont vernis ce soir et parviennent à conserver le cuir.

La fin de rencontre nous réserve encore quelques tressaillements. Les deux équipes s’échangent les touchdowns et maintiennent l’écart. Montee Ball y va de son petit touchdown avant que Dwayne Allen (4 réceptions, 64 yards et un touchdown) ne joue les funambules en bord de terrain et ne file dans l’en-but (31-17). Les Colts se remettent à y croire le temps d’un onside kick recouvert, mais Rahim Moore douche rapidement leurs espoirs en s’offrant une seconde interception sur une passe détournée. L’ultime baroud d’honneur dans les quatre dernières minutes n’y fera rien. Malgré un Andrew Luck conquérant en seconde période, les Colts ont payé un premier acte manqué, où ils ont subi l’impitoyable loi de Peyton Manning. Denver a tremblé dans le deuxième acte, mais semble reparti sur le même rythme offensif que l’an passé. Une fois de plus, ils seront durs à stopper en saison régulière.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une