Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Football américain – Le mode d’emploi

Le football américain expliqué en vidéo

Principes de base

Joué en quatre quarts temps de quinze minutes, le football américain est un sport simple et compliqué à la fois. Véritable jeu de gagne terrain, il est régi par une batterie de règles parfois obscures pour les non-initiés. Le foot US repose en fait sur quelques principes desquels découlent les autres règles. La notion de la progression par série de tentative (les downs) qui fait la spécificité du jeu en est le principal fondement. Loin de la joyeuse pagaye à laquelle certaines images peuvent parfois laisser croire, les joueurs suivent en fait sur chaque action un plan de jeu bien défini.

Terrain

Un terrain fait 100 yards, ce qui représente moins 91,44 mètres. Le terrain est divisé en sections de 10 yards, et à chaque extrémités se situe la zone d’embut de chaque équipe et des poteaux.

Terrain

Durée du match

Le temps de jeu effectif est de 60 minutes, divisé en 4 quarts temps de 15 minutes. Entre chaque quart temps, les équipes changent de côté, et entre le 2e et 3e quart temps, les joueurs rentrent au vestiaire pour la mi-temps.

Quand il y a égalité à la fin du match, il y a prolongation de 15 minutes. En prolongation, si la première équipe qui a le ballon marque un touchdown, elle gagne. Si elle marque un field goal, l’autre équipe a l’occasion de marquer un touchdown pour gagner ou un field goal pour faire continuer le match. On passe alors à la mort subite.

Effectif

Chaque équipe dispose de 3 « équipes » distinctes : l’escouade offensive, l’escouade défensive et l’équipe spéciale. Sur chaque phase de jeu, chaque équipe a 11 joueurs sur le terrain.

Au total, avec chaque escouade et les remplaçants, l’effectif d’une équipe NFL est de 53 joueurs.

Engagement

L’équipe qui gagne le toss décide d’engager, de recevoir ou le côté qu’il souhaite défendre. Pour l’engagement, les 2 adversaires font rentrer leurs équipes spéciales. Celle qui a choisi de botter entre avec son botteur alors que l’autre entre avec un relanceur. Le botteur tente d’envoyer le ballon le plus loin possible, alors que le relanceur va tenter de remonter le ballon le plus haut possible, car son équipe va démarrer sa série offensive à l’endroit où il sera plaqué.

Les 10 joueurs qui accompagnent le relanceur font tout pour faciliter sa relance, alors que les 11 adversaires (dont le botteur) font tout pour bloquer l’action le plus vite possible. Rarement, le relanceur arrive à traverser tout le terrain pour marquer un touchdown comme vous pourrez le voir sur cette video.

Attaque contre défense, le jeu !

A ce niveau, l’objectif est simple pour les deux équipes: celle qui a le ballon dispose de 4 tentatives pour avancer au moins de 10 yards, celle qui défend doit tout faire pour stopper cette avancée, voire la faire reculer. Une action de jeu se termine au moment ou le porteur du ballon est plaqué au sol, et c’est de cet endroit que son équipe va démarrer l’action suivante.

– Si l’attaque arrive à avancer de plus de 10 yards, elle dispose de 4 nouvelles tentatives pour avancer sur 10 yards de plus.

– Si l’attaque ne parvient pas à faire 10 yards après 3 tentatives, elle peut dégager le ballon (un punt) sur une action un peu identique à un engagement ou tenter le diable et essayer de combler la distance qui la sépare de 4 nouvelles tentatives. Le soucis est qu’en cas d’échec, l’équipe adverse récupère le ballon directement à l’endroit du plaquage et si c’est près des poteaux ça peut faire mal.

Une série offensive se termine pour une attaque si elle parvient à marquer des points (par la suite elle réengage), si après 4 tentatives infructueuses elle rend le ballon à l’adversaire ou si la défense adverse intercepte le ballon. L’attaque sort et laisse place à la défense. Il faut savoir que plus une défense reste sur le terrain en ne parvenant pas à stopper son adversaire, plus elle reçoit d’impacts et plus vite elle s’use.

Pour effectuer les 10 yards, il existe 2 façons de procéder. Ce sont les coachs qui décident. A l’engagement de chaque action, c’est dans les mains du quarterback qu’arrive le ballon. Il peut effectuer une passe vers l’avant en direction d’un de ses receveurs démarqué, ou effectuer une passe latérale ou vers l’arrière pour un coureur (voire courir lui même). Le but pour celui qui hérite du ballon est ensuite de courir le plus vite possible en évitant les plaquages et sans laisser tomber le ballon.

Points

L’essentiel comme dans tout sport collectif, c’est de marquer des points. Il existe plusieurs manière de le faire:

Touchdown – 6 points
Arriver dans l’en-but (end zone) adverse en ayant le contrôle du ballon avec ses mains. Pas besoin d’aplatir comme au rugby, le fait de passer la ligne ou de recevoir le ballon dans la zone suffit.

Field Goal – 3 points
Arrivé au bout de vos 3 premières tentatives, si vous êtes pas trop loin des poteaux adverses, vous avez la possibilité de botter au lieu de dégager. Il faut envoyer le ballon entre les poteaux avec le pied.

Safety – 2 points
Parole à la défense ! C’est lorsqu’un attaquant porteur du ballon se fait plaquer dans sa propre end zone, la défense fait marquer 2 points à son équipe.

Conversion – 1 ou 2 points
Uniquement après un touchdown, et tout proche de la end zone. L’équipe qui vient de marquer doit transformer au pied, un peu comme au rugby, pour obtenir 1 point supplémentaire. Le ballon est placé sur la ligne des 15 yards.

Plus rarement et dans des contextes tendus au niveau du score, il existe la possibilité de marquer 2 points sur une action classique. Au lieu de botter, l’équipe doit en quelque sorte marquer un nouveau touchdown en une seule tentative. Une tactique risquée et peu tentée par les coachs. Le ballon est alors placé sur la ligne des 2 yards.

Les postes en attaque

Postes attaque Centre (C) : bloqueur au centre de la ligne offensive qui donne le ballon au QB au début de chaque phase de jeu (le snap). Ensuite sa fonction est la même que pour les autres postes de la ligne offensive en fonction des tactiques; ouvrir des brèches pour une course ou protéger le quarterback de l’incursion d’un défenseur par le centre.

Guards (G ou plus précisément RG – LG) : bloqueurs situés à côté du center dans la ligne offensive. Comme tout joueur de ligne offensive c’est un gros bébé de plus d’1m90 et 110 kg. il doit bloquer les incursions adverses pour protéger le quarterback ou créer des brèches pour les courses. On distingue les joueurs de droite (RG) des joueurs de gauche (LG)

Tackle (OT ou plus précisément RT – LT): bloqueur situé aux extrémité de la ligne offensive, et peut être les plus importants car ils doivent empêcher les débordements des défenseurs. Le tackle dit « côté aveugle » a une responsabilité particulière sur les actions de passe, c’est celui qui couvre le dos du quarterback (a gauche si ce dernier est droitier). S’il laisse passer un défenseur, le quarterback a toutes les chances d’être sacké dans le dos et risque de graves blessures. On distingue également les tackles en fonction de leur positionnement à droite (RT) ou à gauche (LT).

Tight End (TE): receveur lourd qui peut se placer contre la ligne offensive ou s’écarter pour jouer un bloqueur supplémentaire ou recevoir une passe. Il est souvent utilisé pour recevoir les passes courtes au coeur de la défense. Certaines tactiques exigent 2 tight ends.

Wide Receivers/receveurs (WR): receveurs écartés plus légers, rapides et adroits que les TE, ils doivent être capables de recevoir les passes longues lancées en puissance ou en précision.

Half back (HB) ou running back (RB) : quand il reçoit le ballon du quarterback, il doit profiter des brèches ouvertes par la ligne offensive (ou s’en créer tout seul) pour amener le ballon le plus loin dans la défense grâce à une course ballon en main. Un running back doit être un mélange de rapidité et de puissance ou d’agilité. Sur certains jeux, il peut agir comme bloqueur pour protéger le quarterback sur les passes.

Full Back (FB): moins utilisé que le running back, c’est souvent un coureur lourd, tout en puissance. Parfois, il est utilisé quand il ne reste que quelques yards avancer ou marquer, de temps en temps comme leure au profit du quarterback ou du running back. Il est aussi utile pour « nettoyer » la défense devant le running back ou en protection du quarterback.

Quarterback (QB): ll relaye la tactique choisie par les coachs et la modifie éventuellement en fonction de la défense adverse. Il peut faire une passe vers ses receveurs, donner le ballon à un Running Back pour une course ou courir lui même avec le ballon. Le bloqueur central lui transmet le ballon après la mise en jeu et là le quarterback dispose de peu de temps pour prendre la bonne décision.

Les postes en défense

Postes defense

Defensive Tackle (DT) : comme pour la ligne offensive, ce sont des joueurs au physique impressionnant, qui peuvent atteindre 2m pour et 150 kilos. Ces plaqueurs ont pour objectifs de bloquer par le centre les courses, gêner le jeu de passe et, si possible, sacker le quarterback adverse.

Defensive End (DE ou plus précisément RE – LE) : ces plaqueurs sont un peu plus rapides et leur position favorise le débordement sur les bloqueurs adverses. C’est parmi les joueurs de cette position qu’on retrouve les meilleurs sackeurs de la NFL. On les distingue parfois entre RE (à droite) et LE (à gauche).

Linebackers (LB ou plus précisément ROLB – MLB – LOLB) : d’abord ce sont des athlètes, avec 1m90 pour 100kg, voire un peu plus. Ils sont puissants et rapides à la fois. Ces défenseurs polyvalents sont capables d’agir sur toutes les phases défensives pour bloquer les courses, intercepter ou détourner les passes, sacker ou mettre la pression sur le quarterback. On distingue souvent les linebackers en fonction de leur positionnement (Right, Middle, Left) où certains sont plus ou moins spécialisés.

Cornerbacks (CB) : l’équivalent des receveurs, ces arrières ont pour objectif de gêner la transmission du ballon du quarterback vers les receveurs, et si possible l’intercepter.

Strong Safety (SS) : il a un physique de linebacker léger, et il doit avoir une bonne capacité de réaction pour aider contre les courses ou les passes.

Free Safety (FS) : le dernier joueur sur le terrain, le dernier rempart. Encore un peu plus léger qu’un strong safety. Lui aussi doit savoir appréhender les ballons au sol ou dans les airs.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
29-Sep à 2:25GB1.22pariez3.1CHI
1-Oct à 15:30MIA2pariez1.55NO
1-Oct à 19:00ATL1.18pariez3.35BUF
1-Oct à 19:00BAL2.1pariez1.5PIT
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques